Hellschreiber

Version imprimableVersion imprimableSend by emailSend by email

1. Origine.

Le Hellschreiber a été inventé par le Dr. Rudolf Hell en 1929. Il a été utilisé par l'armée allemande pendant la 2ème guerre mondiale.  Certains récepteurs a été construit par les Britanniques et les Américains afin d'intercepter les communications ennemies.

2. Description.

Le plus vieux protocole en transmission digitale de  texte est maintenant le mode le plus nouveau en radio amateur.  La méthode  hellschreiber était utilisée sur des lignes de transmissions bien longtemps avant son adaptation aux ondes radio. Cette méthode simple est l’avantage majeur sur tous les autres modes de transmission.  Cet avantage vient du fait que hellschreiber n’est pas un vrai mode digital par rapport à PSK RTTY et PACTOR .

Par définition les caractères du texte en hellschreiber ne sont pas décodés par le programme.  Pour cette raison vous entendrez hellschreiber décrit comme un "fuzzy mode" (flou, confus).

Le texte hellschreiber est peint sur l’écran au moment ou la tonalité hells est reçue par la carte son.  Pour recevoir le signal hell, le programme du pc configure la carte son pour utiliser la technique DSP en vue de détecter le signal et placer la sortie sur un court balayage vertical de ligne qui se déplace horizontalement sur l’écran.  Cette action produit une simple ligne de texte.  Ce texte se déroule sur l’écran à la façon d’une banderole que l’on ouvre de gauche à droite.  Le pc ne décode jamais le caractère et de ce fait il ne rate rien du texte et aucun caractère faux n’est affiché.

En comparaison avec le RTTY , hellschreiber utilise les impulsions de transmission pour "imprimer " directement tandis que le RTTY détermine le caractère avant de l’ imprimer.   On peut interpréter le hellschreiber comme une forme simple de FAX facsimile.  HELL est plus lent que le RTTY : 2.5 caractère par seconde. Néanmoins , on obtient une vitesse respectable de 25 mots par minute.

Pour envoyer des caractères en hellschreiber, le  programme du computer utilise la carte son pour produire le signal audio qui module l’émetteur de la même façon que pour les autres modes.  Pour HELL c’est une simple tonalité « on/off » la même utilisée pour MCW.  Chaque impulsion de tonalité est conditionnée par le DSP pour avoir la  forme correcte qui ne causera pas des harmoniques ou des « clicks » (comme en cw) produits par le modulateur de l’émetteur. Un ajustement approprié de niveau d’entrée produira une bande passante ne dépassant pas les 75 HZ. Une surexcitation se traduira par un signal étendu

Sur le waterfall (voir PSK 31 ).

En hellschreiber la seule fois que vous verrez un caractère mauvais (illogique) c’est que l’opérateur aura tapé une erreur au clavier !  En d’autre terme le QRM n’altère en aucun cas le sens des messages !

La seule fois ou un caractère est illisible ou difficilement lisible (mais pas dépourvu de sens !) cela veut dire que le niveau de signal baisse trop fort (propagation mauvaise).  Aucune technique de DSP ne sait extraire un tel signal.  Les transmissions les plus faibles seront possibles avec des opérateurs qui ont une bonne vue !  Cela veut dire que l’on doit distinguer les chiffres et les lettres au milieu de la "neige" !

En CW les signaux très faibles sont pris par des opérateurs qui ont une bonne oreille, en hellschreiber les signaux très faibles sont pris par les opérateurs qui ont une bonne vue !  Le glissement de phase des signaux n’influence pas la lisibilité des messages. Certains décalage de phase auront comme effet de décaler les lettres mais en aucun cas la lisibilité ne sera compromise .  Chaque caractère est envoyé en double ligne, si on manque un caractère on sait le lire sur l’autre ligne.  La bande passante est presque la même qu’en CW.

 

  

3 Comparaison avec le PSK 31.

réglage facile et rapide en réception comme PSK 31

HELLS est un peu plus lent que PSK 31

pas possible de faire un couper  coller de l’écran de réception avec HELL

on peu choisir la police du texte avec HELL

les signaux faibles ont une meilleure lisibilité en HELL

 

4. Les auteurs de programme HELL

IZ8BLY et IT2UZ

   http://xoomer.virgilio.it/aporcino/

5 Variantes de mode HELL

 

PSK HELL et FM HELL

Deux  vitesse de transmission 105 baud et 245 baud

 La commutation ON/OFF nécessaire  pour “peindre le texte" est envoyée de 2 façons possibles :

- PSK HELL décalage de phase de 2 tonalités

- FM HELL  décalage de fréquence de une tonalité.

La vitesse de transmission la plus rapide pour les 2 modes n’augmente pas la vitesse du texte mais augmente la résolution.

Il ne vous reste plus qu’a tester ce mode formidable qui a de l’âge mais est loin d’être dépassé !!

Vous trouverez des fana du HELL aux environs de 3585  7039 et  14078 KHZ

 

  http://f1ult.free.fr/FUZZY/starting.htm

    http://f1ult.free.fr/ 

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Refresh Type the characters you see in this picture.
Type the characters you see in the picture; if you can't read them, submit the form and a new image will be generated. Not case sensitive.  Switch to audio verification.

Commentaires récents